A Cosmology of monsters

Les éditions Albin Michel ont acquis pour leur département éditorial Albin Michel Imaginaire les droits du premier roman de Shaun Hamill, A Cosmology of monsters. Les droits du roman ont été acquis aux enchères aux USA par Pantheon Books.  Le roman a aussi fait l’objet d’un important achat (via une offre préemptive) pour une adaptation en série télé, projet auquel Shaun Hamill est attaché en tant que producteur exécutif.

//

La famille Turner, de Vandergriff, Texas, ne sera jamais une famille comme les autres.

Harry le père, fan absolu de l’œuvre d’H.P. Lovecraft et de films d’horreur, décide un jour de construire une maison hantée temporaire pour Halloween : « La tombe ». Quelques années plus tard, un cancer du cerveau l’emporte, deux mois après la naissance de son fils, Noah.

Margaret, la mère, pour faire vivre sa famille, se lance dans le projet d’une vraie attraction de maison hantée : « The Wandering Dark ». Margaret souffre d’hallucinations, à moins que ses visions ne dévoilent une réalité que personne ne veut affronter. Elle y compris.

Alors que « The Wandering Dark » commence à avoir du succès, sa fille aînée, Sydney, disparaît, comme d’autres enfants de Vandergriff. Et jamais la police n’aura la moindre piste.

Son autre fille, Eunice, trop intelligente pour son bien, dépressive, se réalise dans de longues lettres de suicide qu’elle adresse à son petit frère Noah, certaine que – malgré sa médication – elle est condamnée à perdre son combat contre la dépression.

Quant à Noah… Depuis l’âge de six ans, il partage tous ses moments libres avec une créature lupine plus énigmatique que monstrueuse.

La famille Turner se tient sur le seuil d’un monde terrifiant, surplombé par une cosmologie de monstres. Est-ce le leur ou est-ce le nôtre ?

Hommage oblique (et très malin) à l’œuvre de H.P. Lovecraft, roman mêlant surnaturel, coming of age et petite ville américaine typique sur une longue période de cinquante ans (le roman commence bien avant la naissance de Noah, avec les premiers amours de sa mère, Margaret), A Cosmology of monsters évoque les meilleurs Stephen King, mais en nettement plus ramassé. Bénéficiant d’une écriture limpide, de personnages qui prennent littéralement vie sous nos yeux et d’un scénario qui fait voler en éclat toutes les structures classique du roman d’horreur, A Cosmology of monsters évoque les chroniques de John Irving (L’Hôtel New Hampshire) et Philip Roth (Pastorale Américaine), sans jamais perdre sa dimension surnaturelle (ce qui nous ramène évidemment dans l’ombre de Stephen King).

 

Programme d’octobre 2018

La réunion de programmation pour le mois d’octobre 2018 avait lieu hier, jeudi 5 avril, voici donc les trois titres de lancement d’Albin Michel Imaginaire :

American Elsewhere – Robert Jackson Bennett (Traduit de l’anglais (U.S) par Laurent Philibert-Caillat)

Mage de bataille, tome 1 – Peter A. Flannery (Traduit de l’anglais (Ecosse) par Patrice Louinet)

Anatèm, tome 1 – Neal Stephenson (Traduit de l’anglais (U.S) par Jacques Collin)

Suivront (pas forcément dans cet ordre) :

Anatèm, tome 2 ; Mage de Bataille, tome 2 ; Les étoiles sont Légion, Kameron Hurley.

Prochaine réunion de programmation, en mai, pour novembre.